Presse 2013


 
 
L'insolence artistique de Gwen Milliner décoiffe !
Ouest France (08/08/13)

 
gwenael milliner
Une belle audace s'exprime dans les oeuvres de Gwen Milliner
 
L'artiste peintre Gwen Milliner expose à l'office de tourisme. Le patrimoine breton revu par Gwen interpelle, fait sourire également. Le public s'interroge face à ces grandes oeuvres qui éclatent de vie par leurs couleurs et arborent parfois un côté sombre. Certains avouent être surpris voire désarçonnés par l'audace du peintre.
Autodidacte, Gwen a déjà remporté plusieurs prix de peinture dont le premier à Pont-Croix puis celui de Jean Toth à Douarnenez en 2008. Le peintre s'affirme davantage dans ces nouvelles oeuvres avec une rare insolence qui revisite le patrimoine breton.
Îlien dans l'âme (il est originaire de l'Ile de Sein), il se dévoile peu mais le déclic de sa peinture a été l'exposition de Yann Queffelec ou encore de Bernard Buffet au musée d'art breton à Quimper où "il avait connu un choc pictural fort". Pas de doute, cette exposition décoiffe en Cap-Sizun. Jusqu'au samedi 31 août.

_________________________________________

 
Exposition. Les toiles colorées de Gwenaël Milliner
Le Télégramme (07/08/13)

 
le telegramme gwenael milliner
Gwenaël Milliner expose une quinzaine de ses toiles très colorées, "comme un texte noir sur une mélodie enjouée", à l'office de tourisme.
 
Gwenaël Milliner, originaire de l'Ile de Sein, dessine depuis son plus jeune âge et s'est véritablement mis à peindre à l'âge de 17 ans. Mais cette passion lui résiste, il se cherche et en profite pour se mettre à la musique, une parenthèse qui durera cinq années. Et puis les déclics se succèdent, le premier en 2006 lorsqu'il visita l'exposition de Yann Queffelec puis le second en 2007, devant les oeuvres de Bernard Buffet au musée d'art breton, à Quimper, "le choc pictural est fort".
Il est bien décidé à aller jusqu'au bout cette fois et la même année, il remporte le concours de peinture de Pont-Croix, puis il obtient, en 2008, le prix Jean Toth au salon de peinture de Douarnenez. Depuis, il continue à peindre "en toute liberté" et il expose en Cornouaille, dans le Morbihan, en Irlande (Ballydehob) et tout récemment, à Brest.

Entre tendresse, cruauté et tradition
Ses oeuvres expriment à la fois "la tendresse et la cruauté, des angoisses, des désirs mais jamais de désespoir". Et comme il affectionne particulièrement la Bretagne, la culture bretonne, à travers les costumes, les traditions, les paysages est omniprésente dans chacune de ses toiles.
 
 
 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement