Speech

 
 

Petit texte écrit et lu par GM lors du vernissage du 2/08/13
à l'Office de Tourisme de Pont-Croix
.
 

"On me pose souvent beaucoup de questions sur mes toiles et je donne peu d'explications.

A vrai dire, mon objectif principal est surtout de soulever des interrogations. Je préfère que chacun s'approprie les tableaux, les interprète à sa manière, se forge sa propre opinion.

On dit que ce sont les auteurs qui parlent le moins bien de leurs oeuvres et je le crois. Cependant, je vais tenter de vous éclairer un peu :
 

gwenael milliner
 

Pour cette nouvelle série de toiles, j'ai à nouveau laissé libre cours à mon imagination. Mon univers est toujours expressif, quelque peu déjanté et je l'espère, poétique. Différents thèmes sont abordés: vie et mort, tradition, humour noir, révolte, inadaptation, religion, érotisme, transgression des tabous. Il y a aussi quelques allusions à des oeuvres célèbres.

J'aime aborder des thèmes sombres. Mais, même si le fond est grave, j'apprécie que la forme soit plus légère, un peu comme un texte noir chanté sur une mélodie enjouée.

Dans tous les cas, il n'y a jamais de désespoir dans ce que je peins.

Je me situe toujours entre humour et déchirure, entre tendresse et cruauté, entre hommage et taquinerie.

La culture bretonne est très présente dans mon travail car j'aime beaucoup la Bretagne.

En effet, j'affectionne notre région car elle possède une identité très forte. Elle évoque chez moi : la passion, l'absence de tièdeur. Si je devais lui donner une couleur, ce serait un rouge vif ou un jaune brûlant.

C'est une région aux traditions bien ancrées, mais c'est aussi un pays ouvert sur la modernité. C'est pourquoi j'aime que dans mes tableaux ait lieu la confrontation du passé et du présent voire du futur. J'adore ce choc coloré !

Sur mes dernières toiles, j'ai voulu peindre des êtres qui, sous leur coiffe, leur costume, leur "uniforme" traditionnel, ont des sentiments, des émotions, des désirs, des angoisses, des comportements humains qui dépassent l'image du folklore.

En conclusion, je dirais que j'aime travailler sérieusement sans jamais me prendre au sérieux.

N'ayant reçu aucun enseignement artistique, j'avance au feeling, je compte beaucoup sur mon instinct et mon sens de l'observation.

Aujourd'hui, la peinture est devenue mon espace de liberté, mon meilleur moyen d'expression,.

Toutefois, je reste persuadé que peindre ne sert à rien mais comme dit le peintre Serge Labégorre : "L'art est inutile mais l'inutile est essentiel.""
 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement